Paris, le 29 juillet 2020 – Bazaarvoice, spécialiste des avis produits et du contenu généré par les utilisateurs (CGU), retrace le comportement des consommateurs en prévision des fêtes de Noël 2020. Objectif : aider les distributeurs à se préparer à ce trimestre décisif, en dépit des incertitudes engendrées par la Covid-19 et qui vont continuer de peser sur les commerçants.

Au cours des derniers mois, les consommateurs ont pulvérisé les records de temps passé en ligne, et les ventes sur les plateformes de e-commerce ont sensiblement augmenté. Malgré la levée progressive des mesures de confinement, il est probable que les effets de la pandémie continuent de bouleverser le paysage du secteur de la distribution jusqu’à la fin de l’année.

Cette étude internationale menée auprès du réseau de Bazaarvoice, composé de plus de 6 200 sites Internet de marques et distributeurs, analyse les tendances à venir, à savoir une recrudescence des achats en ligne, un Prime Day au succès grandissant, et une course aux bonnes affaires.

  1. Le e-commerce en pleine progression

L’examen du réseau de Bazaarvoice permet le constat suivant : le confinement fut synonyme d’augmentation de pages vues et de commandes passées en ligne. Effectuer ses achats en ligne étant devenu une habitude et avec la distanciation sociale toujours de rigueur, le e-commerce restera l’option de premier choix pour acheter, comparer les prix et consulter l’avis d’autres consommateurs. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 85 % des distributeurs interrogés prévoient une augmentation des ventes en ligne sur la saison des fêtes par rapport à l’année dernière, et 61 % s’attendent à plus d’engagement et/ou à voir leurs clients effectuer des achats sur les réseaux sociaux, suite à la pandémie. 55 % d’entre eux envisagent donc d’investir plus que l’année dernière dans leur site e-commerce en vue de cette saison des fêtes, et 54 % le feront pour leurs réseaux sociaux.

  1. Les consommateurs sont futés et cherchent les bonnes affaires

Alors que beaucoup considèrent le Black Friday et le Cyber Monday comme les jours d’affluence maximale en matière d’achats de Noël, le nombre de pages vues et de commandes passées atteint en fait son apogée tout au long du mois de novembre. En 2019, le nombre de pages visitées avait augmenté de 31.4 %, et les commandes passées de 65.9 %, par rapport au reste de l’année. La majorité des consommateurs (86,8 %), disent en effet profiter des offres promotionnelles de cette période pour effectuer leurs achats de fêtes, et cette tendance ne peut que se confirmer cette année, le COVID-19 ayant impacté le budget de nombreux foyers.

  1. Le Prime Day d’Amazon continuera de marquer le début de la saison des achats des fêtes

L’étude de 2019 sur les achats des fêtes montre qu’un consommateur sur cinq prévoit de faire ses achats de Noël dès la mi-juillet, autour de l’Amazon Prime Day qui cette année, devrait être reporté à début octobre. Cet événement reste une opportunité en or pour les marques et distributeurs de lancer leurs campagnes d’achats des fêtes, les consommateurs étant ouverts à d’autres sites qu’Amazon pour dénicher de bonnes promotions. Selon les chiffres du réseau de Bazaarvoice, qui permettent de tracer les activités de e-commerce en dehors d’Amazon, le nombre de commandes passées lors du Prime Day (les 15 et 16 juillet 2019) a augmenté de 27,05 %, en comparaison avec une journée classique. Cette année, 90 % des marques et distributeurs disent donc être prêts à investir autant ou plus d’argent dans cet événement que les autres années, et il est fort probable que les consommateurs, avides de bonnes affaires, en fassent tout autant.

  1. Le CGU : un élément de poids dans la recherche du cadeau idéal

Le pic d’interaction entre utilisateurs générant du contenu sur les produits se situe sur la période entre juillet et septembre, ce qui montre bien que ceux-ci consultent les avis en ligne, photos et FAQ lors de la phase de recherche de cadeaux en ligne. Après septembre, les chiffres commencent à baisser car il est alors temps pour les consommateurs d’effectuer leurs achats. Il est donc primordial pour les marques et distributeurs de soigner leur stratégie CGU à l’aube de la saison des fêtes, puisque les clients s’en servent pour prendre leurs décisions d’achats.

  1. Les consommateurs attendent des réponses à leurs questions

La récente recrudescence du e-commerce a fait augmenter le nombre d’avis et questions sur les produits en ligne cette année, mais on pouvait déjà constater cette tendance à l’approche de la saison des fêtes 2019. En effet, si l’on compare avec la même période les années précédentes, le nombre de questions postées en octobre a augmenté de 4,5 %. Cette année s’annonce donc prometteuse dans ce sens.

Le CGU joue un rôle de plus en plus important sur les décisions d’achat et pour tenir sur la distance, les marques doivent faire en sorte d’assurer leur visibilité en ligne. Ainsi, 48 % des consommateurs disent se laisser convaincre à l’achat plus facilement si les marques et distributeurs répondent aux avis postés sur Internet. Il s’avère également que les réseaux sociaux sont devenus un canal de prédilection pour poser des questions directement aux marques.

Bruno Sireyjol, VP Sales EMEA chez Bazaarvoice, s’exprime à ce sujet : « Le confinement a bouleversé les habitudes de consommation, et la saison des fêtes ne sera pas épargnée. Il faut se rendre à l’évidence : cette année et plus que jamais, c’est principalement en ligne que le Père Noël remplira sa hotte ! Dans ce contexte, seuls les distributeurs qui seront en mesure d’offrir à leurs clients une expérience de shopping en ligne sans friction pourront maximiser leurs opportunités de revenus. Cela passe notamment par la mise à disposition de FAQ, avis clients, notations et possibilités d’interaction, afin que le consommateur ne reste pas sans réponse en cas de doute sur un produit. L’impact positif de tous ces éléments sur les ventes est clair : la présence d’avis en ligne sur une page produit peut générer une augmentation des revenus de 159 %. Ce pas de géant pour le e-commerce, provoqué par la crise sanitaire, représente un défi, mais aussi une opportunité pour les distributeurs qui se donneront les moyens de la saisir. Gagner la confiance du client et lui donner envie d’acheter en lui proposant du contenu engageant et de qualité sera la clé du succès pour la saison des fêtes 2020. »

FIN

Méthodologie

Cette étude Bazaarvoice a été menée sur plus de 140 marques et distributeurs en Amérique du Nord et en Europe. Elle se base également sur les données provenant des sites Internet qui composent le réseau mondial Bazaarvoice, représentant plus de 6 200 marques et distributeurs, depuis la saison des fêtes 2019 jusqu’au début de la pandémie.

À propos de Bazaarvoice

Chaque mois, sur le réseau Bazaarvoice, plus d’un milliard de consommateurs créent, visualisent, partagent, et basent leurs achats sur du contenu authentique généré par les utilisateurs, notamment des avis, des questions et réponses et des photos partagés sur les réseaux sociaux, sur plus de 6 200 sites web de marques et de distributeurs dans le monde entier. De la recherche et la découverte à l’achat et la promotion, les solutions Bazaarvoice aident les marques et les distributeurs à atteindre les consommateurs, à personnaliser leurs expériences et à susciter la confiance nécessaire pour inciter à l’achat.

Fondée en 2005, Bazaarvoice a son siège à Austin, au Texas, et possède des bureaux en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Australie.

Pour en savoir plus : www.bazaarvoice.com/fr

Contacts de presse

Pour toutes les demandes de presse, veuillez contacter:

Ellie Simpson

Communications Manager EMEA

Plus de presse